Articles avec le tag ‘présentation’

Essayé aujourd’hui Piktochart (en compte gratuit)… pas mal : je vois déjà plein d’applications pédagogiques… J’ai manqué d’inspiration pour trouver un sujet, aussi mon premier essai a été une présentation graphique de mon cv actuel…

Et voilà le résultat : il reste un grand blanc en bas de page, parce que je me suis trop prudemment arrêté là où Piktochart me signalait la limite d’un format A4…

(Un peu de patience au chargement…) ou voir sur le site Piktochart

Les IPads commencent à entrer dans les salles de classe et de cours… Je voudrais vous présenter aujourd’hui « Explain Everything » (EE), une application très puissante de tableau blanc pour IPad.

explain everything

EE vous permet de créer des pages, sur lesquelles vous allez insérer du texte, des images, des annotations manuscrites… classique jusque là… Sauf que vous pouvez aussi enregistrer des commentaires vocaux et que l’application va enregistrer toutes vos manipulations, ajouts, déplacements de texte ou d’images et les reproduire ensuite.

Au final, soit vous lisez le document produit sur l’IPad, un mode projection faisant disparaitre l’interface de création, ou sur un Mac (charger l’application EE Player, gratuite), soit vous exportez en pdf (statique) ou en vidéo mp4, qui reprend toutes les manipulations et bien sûr le son. Si vous voulez peaufiner, vous pouvez retravailler votre vidéo avec iMovie…

EE exploite bien l’ergonomie de l’IPad : les zooms, rotations etc… avec un, deux doigts, l’appui long pour sélectionner, copier, coller. On a vraiment l’impression d’être dans Keynote ou Pages, sauf qu’ici vos manipulations sont enregistrées et reproduites : les déplacements, zooms etc… très intelligemment, EE n’enregistre pas les interfaces d’ajouts de texte, les boites de dialogue d’ajout d’images…

Et il y a pléthore de possibilités d’import (ppt, pdf) et d’export, sous des formats variés et dans des applications ou depuis/vers le stockage « in the cloud », comme Dropbox.

Pour moi, quand on est enseignant utilisateur d’IPad, c’est vraiment L’application à posséder (moyennant quelques euros).

Une petite démonstration en vidéo :

demo-rapide-explain-everything

et en pdf : demo-rapide-explain-everything

Il y a un moment déjà, je vous avais présenté Author Point Lite… je viens de découvrir I-Spring, qui est encore plus simple d’emploi et a des fonctionnalités supplémentaires (voir le comparatif à la fin de cet article).

I-Spring crée une animation flash à partir d’un  Powerpoint…
Pourquoi transformer vos Powerpoint en Flash ?

  • pour diffuser votre Powerpoint sans Powerpoint, tout simplement dans un navigateur web
  • pour mettre en ligne votre Powerpoint sur un site web ou un blog

Comment cela fonctionne-t-il ?

  • il faut télécharger un logiciel sur le site I-Spring (version gratuite) : http://www.ispringsolutions.com/free_powerpoint_to_flash_converter.html et l’installer sur son PC
  • pour pouvoir télécharger, il faut créer un compte, le site ne vous demande pas beaucoup de données personnelles et vous recevrez une clef de licence gratuite ; attention, si vous avez sur votre PC un Microsoft Office en version 64 bits, bien choisir la version 64bits de I-Spring (un lien vous la propose)
  • quand le logiciel est installé, un onglet supplémentaire apparait dans votre Powerpoint :

Vous construisez votre Powerpoint normalement… quand c’est fait, cliquez sur Publish, indiquez un dossier où enregistrer la présentation I-Spring, réglez les paramètres à votre guise (c’est en anglais, désolé !) et produisez votre présentation flash. Après sa création, elle va s’ouvrir automatiquement dans votre navigateur web et vous verrez le résultat.

Pour revenir ensuite sur la présentation et la lire sur un PC ou une clef USB, il suffira de double-cliquer sur le fichier index.html contenu dans le dossier de destination. Tout est contenu dans le dossier (le fichier index.html, le fichier flash .swf et un fichier avec les scripts Javascript), qu’il suffira de copier sur une clef pour transporter la présentation d’un PC à un autre.

Pour mettre votre présentation en ligne, téléversez par FTP le dossier chez votre hébergeur et faites un lien vers le fichier index.html.

Deux fonctions intéressantes :

  • insertion de vidéos à partir de Youtube :
  •  il suffit de copier-coller l’adresse de la vidéo à partir de votre navigateur internet.
  • ATTENTION pour la lecture : pas de souci si vous mettez votre production en ligne, la vidéo sera lue dans un lecteur intégré à votre présentation; le seul souci éventuel serait la disparition de Youtube de la vidéo en question : en effet, I-Spring ne fait qu’un lien vers Youtube, il n’incorpore pas le fichier vidéo.
  • Par contre, le lecteur intégré ne fonctionne pas lors d’une lecture locale, c’est à dire à partir du dossier sur votre PC. A la place de la vidéo, il y a un message + un lien « …watch online… » ; or Flash Player, pour des raisons de sécurité, va bloquer l’accès à un site internet ou à des fichiers extérieurs… il faut cliquer alors sur paramètres et dans l’onglet « Avancé », cliquer sur le bouton « Paramètres de l’emplacement approuvé » et ajouter l’emplacement (le dossier) où vous stockez vos présentations I-Spring (c:/dossier). Le clic sur le lien « Watch online » ouvrira alors le site Youtube sur la page de la vidéo que vous avez intégrée à votre présentation I-Spring.
  • insertion de fichiers .swf (animations flash)
  • un message va vous prévenir, à juste titre, que tous les fichiers swf ne seront pas lus. En effet, certains fichiers swf sont indépendants, d’autres dépendent pour être lus correctement d’une page html de lancement et de scripts javascript –> faites le test, vous ne risquez rien !

Démo

Je vous ai (rapidement) préparé une petite démo : voir la démo (ouvre un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre).

Vous noterez le lien discret vers le site I-Spring ; si vous connaissez le langage html, vous pourrez facilement le retirer de la page index.html, mais je trouve que ce ne serait pas fair-play, puisque i-spring vous met cet outil parfaitement fonctionnel à disposition gratuitement, le minimum est de renvoyer vers le site et d’en faire profiter d’autres ;-)

La version payante de I-Spring ajoute des options de web-design (personnalisation de la page web). Et il existe des outils permettant de produire des quiz à un format compatible avec les plateformes de formation à distance. I-Spring propose des licences éducation gratuites. Voir cette page.

Comparaison I-Spring / Author Point Lite

  • facilité d’utilisation : comparable ; tous les deux s’intègrent à Powerpoint. I Spring est peut-être un peu plus facile à utiliser
  • Author-Point Lite ne permet pas d’insérer dans votre présentation des vidéos Youtube ou des animations Flsh (.swf)
  • I-Spring ne permet pas de construire un sommaire, d’indiquer le nom de l’auteur, de faire une recherche dans la présentation (voir la démo Author Point Lite : fonctions dans la colonne de gauche)
  • I-Spring ne permet pas de voir les commentaires des diapos Powerpoint (désolé, je n’ai pas intégré cette fonction dans ma démo d’Author Point Lite) : si on coche ce paramètre, une petite icône « bulle de texte » apparait en bas à droite et montre les commentaires de vos diapos powerpoint (pratique pour la formation à distance : vous mettez en commentaire des diapos ce que vous diriez en présentiel en présentant votre powerpoint. I-Spring ne permet pas non plus l’impression directe d’une diapo.

Ma conclusion : I-Spring pour la facilité d’utilisation, l’intégration de vidéos et d’animations / Author Point Lite pour les fonctionnalités ajoutées à la présentation, importantes pour un formateur ou un enseignant.

 

Carte conceptuelle, carte mentale, carte heuristique (mindmap en anglais) : une (autre) façon de travailler, en usage depuis longtemps, mais à mon sens pas encore suffisamment dans les écoles, collèges, lycées et même à l’université ou dans les centres de formation.

C’est quoi ?

C’est une façon de mettre en forme, pour soi et/ou pour les autres la présentation d’un concept, d’un processus, d’un projet : on part d’un « noeud central » et on lui ajoute des sous-noeuds, reliés par des branches. On peut établir des liaisons entre les noeuds ou sous-noeuds, en plus des branches tracées automatiquement, on peut regrouper des noeuds ou sous-noeuds, leur adjoindre des icônes, des images, des liens etc…

Un exemple : définition du mindmapping
( source : Matthieu Polet – la carte heuristique expliquée à mon chef )
Modification 02.04.2012 : le site www.mapping-experts.fr n’existe plus… retrouvez Matthieu Polet sur Twitter ici : https://twitter.com/#!/eurekamap )

Cliquez pour agrandir

Une carte conceptuelle : pour quoi faire ?

  • Pour présenter à un auditoire (étudiants, stagiaires, collaborateurs…) une notion, un concept, un processus, un projet : tout ce qui peut se présenter sous la forme d’un « arbre » ou d’une « carte », avec des embranchements. En général les outils vous proposent plusieurs structures ; il est en général possible de partir d’une carte minimale, puis de déployer les branches au fur et à mesure de la présentation. On peut ainsi, sur une même carte passer du général au particulier (ce que ne peut pas faire aussi bien Powerpoint par ex., qui a une structure linéaire dans le temps et propose difficilement ce passage d’une vue générale à une vue détaillée et vice-versa).
  • Pour faire travailler un groupe (étudiants, groupe de travail) sur une notion, un concept, un processus, un projet : structurer une carte permet de décortiquer et structurer la notion, le concept, le processus, le projet ; cela favorise à la fois la recherche d’exhaustivité (évoquer tous les aspects), de structuration (rechercher et caractériser les liens entre les différents aspects) et de synthèse (recherche de lisibilité)
  • Pour une prise de notes structurée : si on maîtrise bien l’outil (et ce n’est pas hypercompliqué), on peut construire la carte « à la volée » lors d’un brainstorming, par exemple ; en fin de travail, chacun ayant la carte sous les yeux pourra la discuter, la valider ; la carte constituera une excellente trace de la discussion ou de la prise de décision.
  • et bien d’autres usages : voir sur cette page web 27 façons d’utiliser les cartes heuristiques

Des outils :

Papier et crayons de couleur, tableau et craies ou feutres, bien sûr, mais il existe des outils informatiques gratuits et puissants.

J’en citerai trois :

  • Freemind : l’ancêtre ; puissant mais pas très « fun » et graphique
  • Freeplane : issu de Freemind, il semble prometteur (mais je ne l’ai pas encore vraiment testé)
  • XMind : celui que j’utilise personnellement et pour lequel je vous ai préparé un tutoriel

Voir mon tutoriel XMind

Pour aller plus loin :

Des sites ou blogs spécialisés sur la question (liste non exhaustive) :

Sites sur les logiciels et sites officiels des logiciels

TUTORIEL VIDEO : les bases de XMind

Voir le tuto

Un exemple de carte réalisée avec XMind

Voir la carte (partagée sur le site xmind.net – téléchargeable / toutes les fonctions ne sont pas actives sur la version en ligne –> si vous possédez XMind, téléchargez-la)


Le tutoriel et la carte exemple sont sous licence Creative Commons

Vous êtes enseignant ou formateur, vous utilisez Powerpoint (et cela ne rend pas idiot, contrairement à ce qu’on peut lire suite à la parution d’un bouquin sur le sujet aux USA… tout dépend de l’usage qu’on en fait !)… Vous souhaitez utiliser ce Powerpoint en ligne (ou localement d’ailleurs) et l’enrichir, pour servir de support à une séquence de formation à distance, ou tout simplement le mettre en ligne en permettant aux visiteurs de votre site de le voir confortablement, sans le télécharger.

AUTHOR POINT est l’outil qu’il vous faut. Je l’utilise depuis plusieurs années et je le trouve toujours aussi efficace. La version « Lite » est téléchargeable et gratuite : il vous faudra seulement laisser une adresse mail.


Vous téléchargez le logiciel, vous l’installez. Il est léger et l’opération est rapide. L’installation ajoutera au logiciel Powerpoint (2007) un onglet dans le ruban ; vous pourrez donc générer votre fichier flash directement depuis Powerpoint.

Author Point Lite respecte les animations de votre diaporama, la narration (audio) et le minutage, s’ils existent. Vous pouvez indiquer qui vous êtes et ajouter un logo ; en modifiant un fichier xml (voir mon tuto), vous pourrez franciser un peu l’interface de présentation, mais en version gratuite le fichier flash source est protégé, donc vous ne pourrez pas aller très loin dans la personnalisation… il ne faut pas non plus demander la lune ! Authorgen est déjà généreux en nous proposant cet outil gratuitement et en n’ajoutant qu’un tout petit logo discret en bas à droite de votre présentation.

Pour l’enseignement et la formation, je vous conseille de choisir l’interface « e-learning standard », qui ajoutera deux fonctions intéressantes : un sommaire, construit automatiquement à partir des titres de vos diapos et un outil de recherche plein texte (et oui, et tout cela est gratuit… merci Authorgen !).

Vous récupérez un dossier contenant l’animation swf, la page html de lancement et d’interface et des fichiers de script. Vous mettez en ligne et faites un lien vers la page index.html et le tour est joué.

Voir une démonstration ici

Tutoriel vidéo

Licence Creative Commons (Paternité – Non commercial – Pas de modification)