Il y a un moment déjà, je vous parlais de Pearltrees, un gestionnaire de favoris web, que j’utilise depuis quotidiennement ou presque : www.pearltrees.com/bparmentierifp .

logo scoop itJ’utilise depuis peu scoop it, qui permet de rassembler sur une page des aperçus de pages web qu’on a sélectionné. Il est beaucoup plus visuel que Pearltree : il capture une image dans la page et les premières lignes de l’article ou de la page (on peut heureusement changer d’image et modifier le texte capturé, car selon les pages, le résultat est parfois hasardeux). Et bien sûr, en cliquant sur le scoop, on atteint la page web d’origine.

Scoop it est très simple d’usage quand on a installé leur « bookmarklet » : on a alors dans les favoris web sur le navigateur un favori scoop it! Il suffit de cliquer sur ce favori pour « scooper » la page sur laquelle on se trouve.

Scoop It n’est pas fait du tout pour classer : comme un lecteur de flux RSS, il présente les aperçus des pages dans l’ordre où on les a capturés.

On obtient ainsi une sorte de magazine présentant les pages qu’on a repérées. Avec son compte, on peu créer plusieurs scoop it différents; on peut aussi récupérer un code d’intégration pour son site web (voir sur ce site en colonne de droite mes trois scoop it : Former à distance / Les TUICE dans le secondaire et le supérieur / Les TUICE à l’école).

[Ajout ce 23 janvier, après plusieurs mois d'utilisation] J’apprécie beaucoup dans cet outil ses fonctions de type « réseau social », qui me permettent d’élargir mon réseau d’experts. Une petite explication : quand vous trouvez un scoop it intéressant, vous pouvez décider de le suivre (follow / il faut pour cela avoir créé votre propre compte scoop it)… Vous recevez par mail et pouvez consulter sur le site les derniers « scoops » de cet expert. Un curateur auteur de scoop it peut rediffuser une information trouvée chez un autre curateur (il la « rescoope ») ; quand vous consultez cette info « rescoopée », vous savez qui l’a publiée auparavant… Je vous conseille d’aller voir du côté des personnes qui ont fait le premier scoop ou l’ont rescoopé : vous trouverez parmi eux d’autres experts ! Et dites vous qu’en « rescoopant » une info, un curateur la valide… et si un curateur rescoope souvent les infos d’un autre curateur, c’est qu’il le valide comme expert… Vous agrandissez ainsi votre réseau d’experts validés, c’est une démarche importante dans le domaine du « knowledge management » !

Autres outils à explorer, permettant eux de mieux classer en rubriques… : paper.li et storify ; je ne les utilise pas pour le moment, même s’ils semblent intéressants, parce qu’on ne peut pas toujours tout tester ;-) et parce que j’apprécie la simplicité et la rapidité d’usage de Scoop It. Un jour peut-être…

ma page scoop it

Petit aperçu d’un de mes scoop it (en mode auteur)
Cliquer pour agrandir

 

 

 

4 réponses à to “Scoop It !”

  • Salut,

    Belle présentation de Scoop.it
    tu peux m’expliquer comment faire l’intégration des posts Scoop.it dans un blog wordpress. c’est intéressant et surtout agréable :-)

  • Bruno PARMENTIER:

    Cela ne fonctionne que sur un WordPress autohébergé, pas sur wordpress.com, parce que par sécurité wordpress. com vire le code ajouté.

    Sinon, voici la marche à suivre :
    sur scoop.it, affiche ton scoop.it en mode auteur –> bouton Manage puis Export –> fais les réglages voulus sur le widget (image ou image + résumé, largeur…) –> quand c’est ok, clique sous l’aperçu sur le bouton bleu « Finish & grab the code » –> copie le code –> colle-le sur ta page web, ton, article (en mode éditeur html) ou dans un bloc html si tu veux le mettre encolonne de droite ou de gauche [accessible dans Apparence - Widgets]

  • bonjour,
    et bravo pour votre site
    Pour faire suite au précédent commentaire,
    je souhaite créer un bloc html dans ma side bar droite pour y coller le code scooptit
    mais comment faire? je ne trouve pas de widget html.
    merci de me donner une indication

  • Bruno Parmentier:

    Sur WordPress : le widget existe bel et bien mais il s’appelle « texte ».

Laisser un commentaire